le Dieu de la provision

Pasteur  Iki Mabalo
1 Rois 17:1-16 (…Il n’y aura ces années-ci ni rosée ni pluie, sinon à ma parole…)
Le Dieu de la provision est un Dieu vrai et réel. Il nous donne aujourd’hui ce dont nous aurons besoin demain.

Trois personnages importants sont mentionnés dans ce texte: Le prophète Elie, la veuve et le roi Achab.
1 Rois 16 nous dit qu’Achab était le pire de tous les rois d’Israel connus. Son plus grand péché est d’avoir amené Israël à adorer le dieu baal et il lui a même construit un temple. Tout cela à cause de  Jezabeel, sa femme.
Souvent les hommes finissent par suivre leurs femmes dans l’église qu’elles fréquentent à cause de l’amour vis-à-vis de leurs femmes. Mais quand une femme suit son mari dans son église, c’est par obligation et non pour l’avoir convaincu. Ce fut le cas de Jezabeel qui convainquit le roi Achab à servir baal. Et pourtant au début, Achab n’était pas un mauvais roi.
A cette époque, il était difficile de rencontrer le roi, car Elie n’avait qu’un petit Curriculum Vitaee: « Elie le tischbite, habitant de Galaa ». Même aujourd’hui quel est l’organisme qui peut être intéressé par un tel CV? Mais quand on a la grâce de Dieu, les critères des hommes tombent. Si la bible n’avait pas dit qu’Elie était un homme de même nature que nous, il aurait été difficile de le croire. Un homme qui va déclarer au roi Achab: « il n’y aura ni pluie ni rosée pendant trois ans. »!
Jacques 5:17 (…Elie était un homme de même nature que nous. Il pria qu’il ne plut point pendant trois ans et il en fut ainsi).
Y a-t-il encore des Elie aujourd’hui dans notre pays? Il n’y a que des flatteurs. Nous avons besoin des Elie d’une version nouvelle. Une chose est de prier, une autre est de dire la vérité. L’évangile ne doit pas être un « évangile bon chic bon genre ».
On ne s’est pas convertis pour se marier, avoir une promotion etc…car les païens ont ces choses, même les occultistes. Nous nous sommes convertis pour entrer au ciel.
Des fois,  lorsque tu dis la vérité et que cela suscite des persécutions, sache fuir comme Elie qui alla se réfugier au torrent de Kerith. N’aie pas honte de fuir. Jésus aussi fuyait quand son heure de mourrir n’était pas encore arrivée.
Leçon du torrent de Kerith:
Dieu peut employer n’importe qui et n’importe quoi pour secourir son enfant. Dieu utilise le corbeau pour amener tous les jours à Elie du pain et de la viande, alors que c’était un oiseau impur. Dieu en principe n’utilise pas les païens pour bénir ses enfants. C’est le principe. Mais exceptionnellement Dieu peut le faire.
Ce qui signifie que Dieu peut même utiliser ton adversaire pour te secourir. Si cette viande t’était destinée, le corbeau ne la mangera pas. Elle arrivera vers toi. Si elles t’étaient destinées, peu importe l’opposition des hommes, elles te parviendront.
L’autre leçon de l’histoire d’Elie est que Dieu respecte nos prières. Nous vivons aussi les conséquences de nos prières. Elie avait prié pour qu’il ne pleuve pas, il devait aussi supporter la faim et la soif. Ne maudissons pas notre pays parce que telle ou telle personnalité se comporte mal. La Rdc est l’héritage que Dieu nous a donné.
Dieu respecte aussi les principes de la nature:
Lorsqu’il ne pleut pas, la rivière doit sécher. Si le torrent de Kerith s’assèche, ne fais pas une crise cardiaque. Ne force pas non plus, mais regarde  vers Sarepta, car Dieu a disponibilisé une veuve pour te nourrir.
Autre vérité: c’est Dieu qui fait la mise en place et dispose de la terre comme il l’entend. En effet, Jezabeel est la fille du roi de Sidon et pourtant c’est aussi à Sidon qu’Elie fuit cette reine.
Josué 1:1-6 ( …tout lieu que foulera la plante de vos pieds, je vous le donne en possession.
Autre leçon de cette histoire: la foi fait vivre.
Croyez à la parole des hommes de Dieu. Considérez les hommes de Dieu comme des potentiels que Dieu à disposés en notre faveur pour nous bénir. Confiez-vous aux hommes de Dieu et vous réussirez.